Conscience de soi et contrôle émotionnel

ParentZone

Aujourd’hui, nos vies « en ligne » et « hors ligne » s’entremêlent. Relations sociales, achats, jeux, travail, formation : tout se passe à la fois en ligne et hors ligne, souvent en même temps. Il est ainsi devenu plus difficile de savoir quand une situation en ligne affecte notre bien-être.

La conscience de soi en ligne est essentielle pour les ados. Savoir gérer son impact sur leur humeur contribue à maintenir l’équilibre de leur bien-être. Elle peut les aider à développer leur résilience et le contrôle qu’elles et ils ont sur leur vie.

Le processus prend du temps, mais les parents peuvent prendre de nombreuses mesures pour soutenir leurs ados : il peut s’agir de déterminer comment elles ou ils se sentent en ligne, de renforcer leur estime de soi ou bien encore de réduire leur besoin de se comparer aux autres.

Impact de l’expérience en ligne des ados sur leur bien-être

Vous avez peut-être déjà une bonne idée du temps passé par votre ado sur Instagram et ses activités sur cette plateforme. Mais lorsqu’il s’agit de son bien-être, vous devriez peut-être éviter certaines questions que vous vous posiez avant (par exemple, le temps d’écran). Posez-vous plutôt les questions suivantes :

  • Comment mon ado vit-elle ou vit-il son expérience en ligne ?
  • Est-elle ou est-il heureux·se ?
  • Sa vie est-elle équilibrée ?
  • Que puis-je dire concernant son humeur et comment celle-ci change-t-elle ?
  • S’adonne-t-elle ou il toujours à ses passe-temps préférés ? (Cependant, n’oubliez pas que laisser ses passe-temps de côté fait aussi partie des étapes de la vie.)

Les réponses ne seront peut-être pas instantanées, et votre ado ne se tournera d’ailleurs peut-être pas vers vous pour discuter de cela. Il se peut qu’elle ou il ne soit pas non plus en mesure d’identifier seul·e les problèmes rencontrés.

Vous pouvez remarquer des changements physiques, émotionnels ou comportementaux, tels que :

  • Changement d’apparence, air fatigué ou apparence négligée.
  • Distraction, irritabilité et obligation à publier du contenu ou à vérifier ses comptes en ligne.
  • Réticence ou refus d’aller à l’école, de passer du temps avec ses ami·es ou de participer à des activités autrefois appréciées.

Ces changements peuvent apparaître soudainement ou petit à petit, mais peuvent indiquer un déséquilibre.

Bien sûr, ils peuvent également faire partie des phases de la vie que traverse tout ado. C’est pourquoi votre instinct parental est si important. Écoutez-vous.

Impact de l’expérience en ligne des ados sur leur bien-être

Est-ce que votre ado parle d’elle-même ou de lui-même de façon positive ? Est-ce qu’elle ou il met en avant ses défauts (perçus) ou se dévalorise ?

Un perte d’estime de soi peut indiquer plusieurs choses, y compris que son bien-être numérique n’est pas assuré.

Pour les ados, il est facile de comparer leur reflet dans leur miroir avec ce qu’il est possible de voir en ligne, alors que les visages visibles sur leurs réseaux sociaux ne sont peut-être même pas réels. Les filtres et retouches de photos sont sophistiqués, à tel point qu’il peut être difficile de repérer ce qui est authentique.

Il se peut que vous remarquiez que votre ado publie ses propres selfies retouchés et que vous interprétiez cela comme une autocritique. Il n’est pas inhabituel de vouloir se montrer sous son meilleur jour, mais cela pourrait suggérer un besoin de suivre ce qui est visible en ligne.

Les ados peuvent aussi se sentir sous pression pour accumuler les mentions J’aime sur leurs publications, et peuvent supprimer des images ou retirer du contenu s’ils ou elles n’ont pas l’impression de susciter une réaction positive suffisamment importante. Instagram et Facebook permettent désormais de masquer le nombre de mentions J’aime dans votre fil et dans vos publications personnelles.

Prendre le contrôle

Si vous vous inquiétez, rappelez à votre ado qu’elle ou il peut changer les choses.

Nous pouvons consommer passivement du contenu en ligne sans tenir compte de l’impact progressif qu’il a sur nous. Si votre ado voit du contenu qui ne lui permet pas de se sentir bien dans sa peau, il est peut-être temps de passer en revue les comptes suivis, ou leur quantité.

Parfois, il faut simplement s’assurer de faire une pause. Les ados et les parents peuvent utiliser des contrôle de temps d’écran sur Instagram pour gérer cet aspect.

Lorsqu’il s’agit de protéger son bien-être sur Instagram, le bouton permettant de ne plus suivre un compte est l’un des outils les plus utiles disponibles. Encouragez votre ado à voir son fil comme son espace personnalisé, et le fait de suivre un compte comme un soutien apporté au contenu qu’elle ou il apprécie.

L’estime de soi est un sujet sensible, et il peut être difficile pour les ados d’entendre des compliments alors qu’elles ou ils s’autocritiquent.

Essayez d’évoquer vos préoccupations lors d’un moment calme, lorsque vous faites une autre activité. N’imposez pas la discussion si elle n’est pas souhaitée. Préférez retenter votre chance plus tard.

Donner l’exemple, reconnaître et rectifier

Vous pouvez également aider votre ado en lui montrant l’exemple à suivre en matière d’autogestion. Donnez la priorité à des habitudes saines comme le sommeil, le sport et une bonne alimentation. Si vous définissez des règles relatives aux technologies au sein de la famille (comme ne pas utiliser les appareils à table), essayez de les suivre également.

Vous pouvez partager les moyens que vous utilisez pour favoriser votre propre bien-être, comme mentionner un compte que vous ne suivez plus ou un compte qui vous fait vous sentir bien. Préférez les simples apartés aux conversions formelles.

Si votre propre bien-être vous échappe, parlez-en aussi à votre ado. Personne n’est au top tous les jours. Cela ne doit pas nécessairement être négatif : montrez à votre ado que vous pouvez reconnaître la situation et faire quelque chose pour y remédier.

Vous modéliserez un élément de résilience et l’aiderez à se contrôler de la même manière.

Besoin de conseils supplémentaires ? Lisez d’autres articles du Centre familial en cliquant ici.

Voulez-vous choisir un autre pays ou une région différente pour voir du contenu adapté à votre localisation ?
Modifier