5 choses que les familles doivent savoir à propos de la confidentialité des données et de la sécurité des ados LGBTQ+ en ligne

LGBT Tech

LGBT Tech

Saviez-vous qu’avant la pandémie, les jeunes LGBTQ+ aux États-Unis passaient 45 minutes de plus en ligne par jour que leurs pairs hétérosexuels ? Les jeunes LGBTQ+ utilisent depuis longtemps la technologie pour explorer leur conscience de soi et leur identité sexuelle d’une manière qui semble plus anonyme et plus sûre grâce à Internet. Pendant la pandémie, la technologie a aidé à combler le vide social entraîné par les quarantaines et l’isolement chez les jeunes LGBTQ+, augmentant encore le temps qu’elles et ils passent en ligne. Sachant que les jeunes LGBTQ+ sont susceptibles de se tourner vers Internet pour leurs communications sociales, voici une liste des choses que les adultes de leur entourage peuvent faire pour encadrer leurs expériences en ligne.

1. Commencez par des conseils pertinents en matière de sécurité et de confidentialité des données qui s’appliquent à tou·tes les jeunes/utilisateur·ices, mais qui sont particulièrement importants pour les ados LGBTQ+:

  • Configurez les mises à jour automatiques concernant la sécurité Internet et la protection antivirus sur les appareils.
  • Créez des mots de passe forts, composés d’une phrase d’au moins 12 caractères. (par exemple, j’adore manger des glaces le dimanche).
  • Activez une autorisation à plusieurs facteurs (biométrie, codes de sécurité, etc.) dans la mesure du possible.
  • Rappelez-leur de ne pas cliquer sur les liens contenus dans les tweets, les textos, les messages des réseaux sociaux et les publicités en ligne. Il est recommandé de saisir l’URL directement dans un navigateur pour éviter les arnaques par hameçonnage.
  • Lorsque vous utilisez le Wi-Fi public, veillez à utiliser un VPN ou un hotspot personnel pour une connexion plus sûre.
  • Lorsque vous utilisez des sites de réseaux sociaux, examinez les différentes options proposées concernant la confidentialité, les paramètres de sécurité et les outils de l’application. Chez Meta, vous pouvez consulter le Family Center, le Centre de confidentialité de Meta ou la page de sécurité d’Instagram.

2. Permettez aux jeunes LGBTQ+ de discuter en toute sécurité avec d’autres jeunes comme eux et elles par le biais d’une discussion modérée avec d’autres ados et des professionnel·les formé·es en matière d’assistance.

Les applications et les salons de discussion dont le contenu n’est pas modéré mettent les jeunes LGBTQ+ à risque, car ces ados peuvent être identifié·es publiquement, et sans leur accord, en tant que membre de la communauté LGBTQ+ sur les réseaux sociaux et être victimes d’une violation de la sécurité de leur appareil et de leur confidentialité. Voici quelques plateformes en ligne permettant aux jeunes LGBTQ+ d’échanger avec d’autres jeunes LGBTQ+ et de trouver des professionnel·les en ligne pouvant les aider :

3. Soutenez leur choix en renforçant leur estime de soi.

Les adolescent·es LGBTQ+ sont vulnérables et peuvent plus facilement devenir une cible en ligne concernant le cyberharcèlement, la toxicomanie et la traite d’êtres humains. Aidez-les à renforcer leur estime de soi grâce à des ressources en ligne telles que :

4. Reconnaissez les dangers potentiels provenant de sources auxquelles vous faites généralement confiance.

Les jeunes LGBTQ+ peuvent être influencé·es et se retrouver dans des situations qui les mettent en danger. Soyez attentif·ve à l’intérêt porté par la famille, les ami·es proches, les partenaires et même les employeurs dans leur vie. N’hésitez pas à leur parler de toute relation qui semble nouvelle ou surprenante.

  • Informez-vous sur les droits des jeunes LGBTQ+ en ce qui concerne les lois contre le harcèlement et l’intimidation qui peuvent protéger et/ou fournir un recours contre le harcèlement en ligne.

5. Le cyberharcèlement peut passer par plusieurs canaux : applications de réseaux sociaux, texto, messagerie instantanée, discussions en ligne (forums, salons de discussion, forums de discussion) et e-mail.

  • Consultez les lois de votre État en matière de lutte contre l’intimidation et le harcèlement sur : https://maps.glsen.org/
  • Demandez aux services locaux de vous fournir le texte de la politique du conseil d’administration de l’école concernant l’intimidation et le harcèlement. Cherchez des références concernant le (cyber)harcèlement qui se produit en ligne et sur les réseaux sociaux.
  • Montrez aux jeunes LGBTQ+ comment signaler/bloquer les contenus et les individus abusif·ves, nuisibles ou négatif·ves grâce à la configuration des paramètres sur les réseaux sociaux.
  • En cas de harcèlement indirect, subi par leurs frères et sœurs ou leurs ami·es, préparez-vous à en discuter avec les frères et sœurs et/ou à informer les parents des ami·es des jeunes LGBTQ+.
  • Pour découvrir en quoi consiste le cyberharcèlement et comment le signaler, consultez www.stopbullying.gov

Ressources

  1. Online Communities and LGBTQ+ Youth, Human Rights Campaign
  2. What LGBTQ+ Communities Should Know About Online Safety, Stay Safe Online
  3. Queer Youth Exploring Their Identity, One Webpage at a Time, Center for the Study of Social Policy
  4. National Survey on LGBTQ Youth Mental Health 2021, The Trevor Project
  5. LGBTQI+ Youth, StopBullying.gov
  6. Social media gives support to LGBTQ youth when in-person communities are lacking, The Conversation
  7. Out Online, GLSEN
  8. Analysis of 2020 National Human Trafficking Hotline Data, Polaris
Voulez-vous choisir un autre pays ou une région différente pour voir du contenu adapté à votre localisation ?
Modifier