Contenu en ligne adapté à l’âge : ce que cela signifie pour les parents

Rachel F Rodgers, PhD

En tant que parent, il peut être difficile de juger si un contenu est approprié pour votre ado. En effet, même les spécialistes ont parfois du mal à définir cette limite, et les politiques de Meta relatives au contenu diffusé auprès des ados reflètent les connaissances actuelles et les avis des spécialistes concernant les expériences adaptées à l’âge des ados.

Nouveautés

Au cours des prochaines semaines, Facebook et Instagram s’efforceront de restreindre davantage les types de contenus vus par les ados. Ces changements s’appliqueront à des types de contenus qui peuvent être au cœur des préoccupations de nombreux parents, notamment les troubles alimentaires, le suicide et l’automutilation, la violence explicite, etc.

En d’autres termes, les ados ne pourront ni rechercher ni voir certains types de contenus, même s’ils sont partagés par un·e ami·e ou une personne qu’elles et ils suivent. Un·e ado peut ignorer qu’elle ou il n’est pas possible de voir ce contenu, par exemple dans le cas où le contenu créé par un·e de ses ami·es entre dans cette catégorie.


Sur quoi se fondent ces décisions ?

Ces nouvelles politiques reposent sur trois grands principes directeurs.

  1. La reconnaissance des phases de développement des ados et l’objectif d’offrir aux jeunes des expériences adaptées à leur âge.
  2. L’engagement d’adopter une approche plus prudente des contenus susceptibles d’être sensibles, en particulier pour les ados.
  3. L’intérêt d’encourager les ados à rechercher des informations sur des sujets sensibles dans des endroits appropriés ou en discutant avec leurs parents.

L’adolescence est une période de changement qui se caractérise par le développement des capacités sociales, émotionnelles et cognitives, mais aussi physiques. Tout au long de l’adolescence, les jeunes améliorent leur capacité à analyser le contenu de manière critique et à percevoir l’intention des créateur·ices de contenu. Les ados apprennent par ailleurs à réguler leurs émotions et à gérer des situations relationnelles complexes, tout en passant par la puberté. Ces développements sont progressifs au cours de l’adolescence, ce qui signifie que les ados plus jeunes et plus âgé·es peuvent avoir des préférences, des compétences et des intérêts différents.

Il est important de réduire au minimum le contenu susceptible d’être sensible pour les ados. Certains contenus abordent des thèmes qui peuvent être moins appropriés pour les jeunes, en fonction de leur âge. Par ailleurs, les images sont analysées en partie de manière automatique et émotionnelle, et peuvent avoir plus d’impact qu’un texte pour les ados, d’où l’importance qu’elles et ils puissent accéder à certains sujets par l’intermédiaire de parents ou de représentant·es légal·es de confiance.


Comment puis-je en parler avec mon ado ?

Discutez avec elle ou lui des raisons pour lesquelles le contenu peut être sensible :

Il peut être important pour les ados de comprendre pourquoi le contenu ne leur est pas accessible. Par exemple, expliquez-leur que certaines images peuvent les heurter. Bien que certains sujets puissent être abordés librement, il est préférable que les ados s’informent à partir de ressources fiables et/ou avec l’aide d’un parent ou d’un·e représentant·e légal·e de confiance qui peut leur apporter son soutien.

Que se passe-t-il si son propre contenu ou celui-ci de ses ami·es est restreint ?

Avec ces politiques, les ados sont susceptibles de ne plus voir le type de contenu qu’elles et ils avaient l’habitude de voir sur le profil de leurs ami·es, ou qu’un·e ami·e dit avoir publié. Il est important pour les parents d’en parler avec leurs enfants à ce moment-là. Par exemple, si le contenu d’un·e ami·e au sujet de son régime ne s’affiche pas, c’est peut-être le moment de parler des habitudes alimentaires présentant des risques. Les parents sont souvent les mieux placé·es pour identifier les difficultés de leur ado en matière d’alimentation ou d’image corporelle.

Encouragez-les à être attentif·ves au contenu qui leur EST toujours accessible :

Les politiques de Meta visent à empêcher les ados de voir du contenu qui pourrait être sensible. Cependant, les ados doivent toujours appliquer leurs compétences en alphabétisation numérique sur les réseaux sociaux. Par exemple, elles ou ils peuvent encore voir du contenu lié au rétablissement d’une personne souffrant d’un trouble alimentaire, ce qui peut amener votre ado à se poser des questions à ce sujet. Aidez votre ado à comprendre cette situation en discutant avec elle ou lui.

  • Demandez à votre ado ce qu’elle ou il pense de la guérison de son ami·e.
  • Est-ce que son apparence fait de lui ou elle une personne différente ?

Meta modifie ses politiques concernant les contenus pouvant être considérés comme plus sensibles pour les ados. Il s’agit d’une étape importante dans la construction de plateformes de réseaux sociaux sur lesquelles les ados peuvent communiquer et laisser libre cours à leur créativité grâce à des outils adaptés à leur âge. Au fur et à mesure que ces changements se produisent, c’est l’occasion de faire le point et de discuter avec votre ado des moyens de faire face à ces situations difficiles.

Sujets connexes

Voulez-vous choisir un autre pays ou une région différente pour voir du contenu adapté à votre localisation ?
Modifier