Place à l’avenir : comprendre l’IA générative grâce à l’éducation aux médias

Créé par NAMLE pour Meta

Vous avez peut-être remarqué que tout le monde parle de l’intelligence artificielle (IA). Ce qui était autrefois un concept réservé aux films de science-fiction est désormais devenu un élément important de notre quotidien, dans la mesure où l’IA est omniprésente. En tant que parent, vous êtes peut-être en train de vous familiariser avec les plateformes de réseaux sociaux utilisées par vos ados, et vous vous retrouvez désormais face à cette nouvelle technologie. La technologie semble évoluer au quotidien, et ces avancées peuvent représenter un bouleversement, notamment pour les parents qui doivent se familiariser avec cette technologie et y former leurs enfants dans le même temps.

L’intelligence artificielle ne date pas d’hier. Le premier programme d’IA a été conçu en 1956. Oui, vous avez bien lu. Il y a plus de 60 ans ! Dans le monde actuel, l’IA est utilisée de différentes manières : pour les recherches sur le Web, ou la vérification orthographique, ou dans les bots de discussion, les assistants vocaux, les algorithmes des réseaux sociaux ou les listes recommandations de vidéos. L’utilisation d’ordinateurs pour effectuer des tâches qui nécessitaient auparavant une intelligence humaine est désormais devenue monnaie courante. Ainsi, pourquoi l’IA occupe-t-elle une place si importante dans nos conversations ces derniers temps ?

L’une des principales explications tient au fait qu’un type d’IA, à savoir l’IA générative, suscite actuellement un grand intérêt. L’IA générative est un type d’IA qui génère des contenus, qu’il s’agisse de messages, d’images, d’audios ou de vidéos. Si vous avez déjà utilisé un correcteur orthographique ou vérifié votre grammaire, il est probable que vous ayez fait appel à l’IA générative. Il se peut que vous ayez également déjà entendu parler des « deepfakes », qui utilisent l’IA pour modifier des contenus visuels. Il peut notamment s’agir de placer le visage d’une personne sur le corps d’une autre. Ou bien encore, peut-être que l’établissement de votre ado essaye de trouver un moyen de gérer l’utilisation par les élèves de nouvelles applications de bot de discussion qui génèrent des contenus sous forme de texte dans le cadre de leurs devoirs. L’IA générative occupe désormais une place importante dans le paysage technologique. Il est essentiel que les parents comprennent son fonctionnement, ses avantages et les défis qu’elle présente, et qu’ils et elles aident les ados à développer leurs compétences en matière d’éducation aux médias lorsqu’ils se servent de cette technologie.

COMMENT FONCTIONNE L’IA GÉNÉRATIVE (EN DES TERMES SIMPLES) ?

L’IA générative utilise de grands volumes de données déjà existants et les analyse à la recherche de modèles et de structures. Elle développe ensuite des règles pour créer des contenus et données en fonction des éléments que le système a appris à reconnaître. Le système est entraîné par l’Homme afin qu’il apprenne ces modèles et structures. Il est par exemple possible d’entraîner l’IA à partir d’un ensemble de données d’informations relatives à une destination touristique et de générer les réponses aux questions concernant les activités à effectuer en cas de voyage vers cette destination. Les réponses peuvent sembler correctes, mais ce n’est pas forcément toujours le cas. Il est important de noter que les réponses de l’IA générative dépendent des informations et des données qui ont été utilisées pour l’entraîner.


QUELS SONT LES AVANTAGES DE L’IA GÉNÉRATIVE ?

Les nouvelles technologies peuvent être intéressantes et utiles pour nous. Elles peuvent nous permettre de faire preuve de plus d’efficacité et de créativité. Voici trois avantages à prendre en compte :

  1. L’IA générative permet de développer de nouvelles idées et possibilités. Pour un particulier, l’utilisation de l’IA générative peut permettre de stimuler la créativité, notamment lors de la rédaction d’une histoire. Elle peut également l’aider à développer de nouvelles idées et à repousser les limites.
  2. Le recours à l’IA générative dans le domaine de l’éducation favorise la personnalisation. La possibilité d’adapter un plan de cours ou une activité à un·e élève spécifique est un outil précieux pour les équipes pédagogiques. Ces adaptations sont particulièrement importantes pour les profils neuroatypiques ou ayant des difficultés. L’IA générative peut également être utile pour pratiquer une nouvelle langue, acquérir de nouvelles compétences ou bénéficier d’une aide supplémentaire concernant une thématique abordée par votre ado en cours. Il est important de veiller à ce que votre ado consulte en amont l’équipe pédagogique afin de vérifier qu’il ou elle utilise des outils technologiques autorisés dans le cadre de ses travaux.
  3. Les outils d’IA permettent généralement d’économiser du temps et de gagner en productivité. Cette affirmation est également vraie pour l’IA générative. Les sociétés et les organisations utilisent déjà l’IA générative pour réduire la durée de certaines tâches courantes afin que les employé·es puissent se concentrer sur des tâches qui nécessitent davantage de concentration et de réflexion stratégique. Par exemple, certaines entreprises proposent désormais des services clientèle disponibles 24 h/24 et 7 j/7 grâce à des bots de discussion s’appuyant sur l’IA générative.

QUELS SONT LES DÉFIS DE L’IA GÉNÉRATIVE ?

La compréhension de l’IA n’en est qu’à ses prémices. Il faudra du temps pour déterminer son influence sur différents domaines du quotidien, qu’il s’agisse de l’éducation, de la santé, des affaires, de la communication, ou de la vie citoyenne. Nous savons que l’utilisation de l’IA générative présente un certain nombre de défis. Voici trois défis à prendre en compte :

  1. Nous savons que l’IA générative peut favoriser les biais, dans la mesure où les ensembles de données utilisés pour l’entraîner peuvent être de piètre qualité, reproduire des stéréotypes et/ou présenter des biais. Gardez à l’esprit que l’IA générative peut uniquement s’appuyer sur des modèles d’apprentissage issus d’ensembles de données spécifiques sur lesquels elle a été entraînée. La qualité des informations créées dépend ainsi de la qualité des données de base.
  2. Dans la mesure où les outils d’IA générative sont susceptibles d’utiliser des données provenant d’Internet, les ados doivent continuer à faire preuve de vigilance en citant leurs sources. Certains outils d’IA générative comprennent des citations, mais ce n’est pas le cas de tous. D’autre part, certaines citations auxquelles l’IA générative fait référence ne sont pas toujours correctes. Aidez votre ado à faire preuve de vigilance à l’égard des informations générées par l’IA et veillez à ce qu’il ou elle dispose d’une autorisation avant d’utiliser de tels contenus dans ses devoirs.
  3. La vérification des informations ne fait pas partie du processus d’IA générative. Il est possible que les algorithmes ne recherchent pas en premier lieu la fiabilité et l’exactitude des données. Comme vous pouvez l’imaginer, il convient donc de prendre en compte la crédibilité du contenu généré avant de l’utiliser ou de le partager. Certaines entreprises acceptent de relever ce défi.

Comme pour l’ensemble des technologies fondamentales, qu’il s’agisse d’émetteurs radio ou de systèmes d’exploitation Internet, les modèles d’IA seront utilisés de multiples façons, dont certaines sont prévisibles et d’autres non. Par ailleurs, comme pour toute technologie, nous devons continuer à prendre en compte les questions relatives à la sécurité, à la confidentialité, à l’authenticité, aux droits d’auteur ainsi qu’à l’éthique dans le cadre de l’IA générative.

COMMENT UTILISER LES COMPÉTENCES EN MATIÈRE D’ÉDUCATION AUX MÉDIAS POUR MIEUX COMPRENDRE L’IA ?

La compréhension de l’intelligence artificielle nécessite des compétences en matière d’éducation aux médias. L’éducation aux médias est la capacité d’accéder à toute forme de communication et de l’analyser, de l’évaluer, de la concevoir et de la mettre en œuvre. L’éducation aux médias permet de développer une pensée et des stratégies critiques, de communiquer efficacement et d’exercer activement sa citoyenneté. Le principe de base de l’éducation aux médias est d’apprendre à poser des questions et à réfléchir attentivement aux informations consommées et créées. Cette démarche est importante pour l’ensemble des informations, y compris pour celles produites par l’IA générative.

Un grand nombre de personnes se posent la question suivante : « Comment savoir si un contenu est réel, si les photos, les vidéos et les audios peuvent être modifiés par l’IA ? » L’éducation aux médias nous permet d’aller au-delà des concepts de « réel ou [d’]irréel », de « réalité ou fiction » ou de « vrai ou faux », et nous invite à faire preuve de davantage de sens critique vis-à-vis de ce que nous voyons ou entendons.

Que vous soyez en train de faire défiler votre fil sur les réseaux sociaux ou de regarder des vidéos sur Internet, vous pouvez vous poser certaines questions afin d’approfondir l’analyse. Il s’agit par exemple des questions suivantes :

  • Qui a rédigé ce contenu ?
  • Pour quelle raison ce contenu a-t-il été rédigé ?
  • Que veut-il me faire penser ?
  • Quelle information potentiellement importante est omise ?
  • Après lecture de ce contenu, quelles sont mes impressions ?
  • À quel point ce contenu est-il fiable (et comment le déterminer) ?

Gardez à l’esprit que le fait de vous poser des questions concernant les contenus consommés et produits doit être un réflexe, que ceux-ci soient générés par l’IA générative ou non. L’ensemble des informations doivent faire l’objet d’une analyse et d’une évaluation.

COMMENT ABORDER L’IA GÉNÉRATIVE AVEC MON ADO ?

Votre ado connaît peut-être déjà l’IA générative, mais il est possible qu’il ou elle ne comprenne pas d’où vient le contenu ni qui l’a créé. La meilleure des approches consiste à aborder le sujet avec votre ado en faisant preuve d’ouverture d’esprit et de curiosité vis-à-vis de son expérience. Voici un exemple :

J’ai lu des informations sur l’IA générative. Tu dois en savoir plus que moi à ce sujet. J’aimerais savoir ce que tu en penses, car je commence tout juste à comprendre de quoi il s’agit. Pourrais-tu me montrer comment cette technologie fonctionne ?

Il est en particulier important de savoir comment l’IA générative peut influer sur son éducation. Voici quelques questions à poser :

  • As-tu le droit d’utiliser l’IA générative en cours ?
  • Existe-t-il des règles concernant l’utilisation de l’IA générative au sein de ton établissement ?
  • L’IA générative t’aide-t-elle dans le cadre de tes devoirs ?

Si votre ado ne connaît pas les règles qui s’appliquent concernant l’utilisation de l’IA dans son établissement, demandez-lui si vous pouvez contacter l’équipe pédagogique ou le/la chef·fe d’établissement afin d’en savoir plus. Certains établissements utilisent l’IA générative sous un angle novateur. D’autres appliquent des règles strictes à ce sujet pour des questions d’intégrité académique.

Lorsqu’une nouvelle technologie apparaît, échangez avec votre ado concernant l’utilisation qu’il ou elle en fait, ainsi que son impact. Posez des questions. Soyez à l’écoute. Bénéficiez de ses connaissances et apprenez à ses côtés. Consultez cette ressource ensemble ! Gardez à l’esprit que l’essentiel est de prendre son temps, ainsi que de faire preuve de patience et de curiosité lorsque l’on se familiarise avec les nouvelles technologies.

Sujets connexes

Voulez-vous choisir un autre pays ou une région différente pour voir du contenu adapté à votre localisation ?
Modifier